Centrale des Viandes

Rue Chaffette, 2 – 4032 Chênée.

Situé dans une impasse au cœur de Chênée, ce restaurant-taverne vous réserve une des plus grandes surprises depuis la création de ce site, et croyez nous, il y en a eu quelques-unes!

La façade a gardé tout son charme authentique. Une imposante devanture blanche sur laquelle est reprise l’enseigne du restaurant « La centrale des viandes« . Le décor est déjà planté… Une fois la porte franchie, l’escalier menant à la salle de réception s’offre à vous. Quelques marches avant la découverte…

Après la montée, une salle de plus de 65 places et son bar imposant vous accueillent. Le propriétaire, Jean-Luc ne vous laissera pas seul bien longtemps. En effet, ce dernier participe depuis longtemps à une partie de la réputation de son établissement. Chaleureux, proche, rigolard, taquin, artiste chanteur, amical… Nous pourrions continuer cette liste quasiment à l’infini tant ce personnage à lui seul vaut le détour.

Mais vous ne venez pas uniquement pour la chaleur du patron, mais bien pour les viandes dont l’établissement tire son nom. La carte est plus que variée pour tous les amateurs de carne.

Le restaurant vous propose avant tout ses entrées : les fondus au fromage, la frisée aux lardons, les escargots à l’ail ou encore son carpaccio de bœuf. Bref, du grand classique mais préparé de manière subtile.

Galerie Images ‘Centrale des Viandes’

La réputation du restaurant réside évidemment dans la qualité et la fraîcheur de sa viande. Jean-Luc et son équipe vous propose donc différentes pièces de bœufs issus de différentes régions. L’entrecôte, le pavé, le filet pur ou là côte à l’os se composeront donc de bovidés de type Salers, Charolais, Irlandais ou encore Limousin. Vous ne vous y retrouvez pas, vous n’avez jamais entendu parler de tous ces types de viande? Qu’à cela ne tienne! Jean-Luc vous orientera et vous expliquera les qualités et les saveurs de chacune de ces sortes.

En cuisine, Michel accompagne ses délices de frites découpées à la main au sein de l’établissement et de crudités avec, au choix, vinaigrette ou mayonnaise. Pour lier le tout, les classiques sauces béarnaise, poivre, Roquefort, parmesan, échalotes ou encore champignons vous sont proposées.

La présentation et la quantité de viande sont irréprochables. La cuisson n’a pas son pareil pour mettre en évidence la qualité du morceau choisi. Le couteau glisse littéralement tout le long de la viande et en libère tous les arômes. Voilà au bout de votre fourchette un aller-simple pour le bonheur gustatif…

Une fois votre plat terminé (si vous y arrivez), Jean-Luc vous propose une soirée que vous ne trouverez dans aucun autre restaurant. En effet, vers 22h00, le patron prend les choses en main. Il annonce le début des festivités par une réplique culte du cinéma français dont nous vous laissons la surprise. A partir de ce moment, l’ambiance change : les clients peuvent prendre possession de la musique, le bar tourne à plein régime, les tables se « rapprochent ». Chants, rires, danses, l’atmosphère vous enveloppera même pour les plus timides d’entre vous. Un moment vraiment mémorable.

La Centrale des viandes sera donc un excellent choix pour les clients désireux de trouver de la viande de qualité, en quantité et cherchant dans la lignée une soirée animée avec des rencontres pittoresques.

Type de restauration : Française
Budget : entre 35 et 50 euros
Payement : Cash, Visa

Infos Pratique
Adresse : 2 Rue Chaffette – 4032 Chênée
Téléphone : 04.366.12.64 – Portable : 0477.47.30.81
Horaire : Ouvert le midi du mardi au vendredi. Ouvert le soir le vendredi et samedi. Réservations souhaitées le vendredi et samedi.
Plan d’accès

Nombre de couverts : 65 places. Pour les groupes de plus de 20 réservations, un acompte de 10€ est demandé. Accès personnes handicapées : non.

Evaluez ce Restaurant

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (61 votes, moyenne: 3,70 sur 5)
Loading...Loading...




Recevez notre newsletter gratuite !
Entrez votre adresse mail ci-dessous

4 Avis pour “Centrale des Viandes”

  1. Par Eric, le 3 juillet 2012 à 20 h 02 min #

    Exceptionnel, grandiose, faut essayer, vous n’oublierez jamais

  2. Par lucky, le 20 août 2012 à 10 h 53 min #

    excellent à tous points de vue : qualité, quantité, ambiance. Effectivement une adresse dont on ne pourra plus se passer. Mais ce n’est pas l’endroit pour un dîner en tête à tête et dans le calme.

  3. Par Pirard André, le 14 novembre 2012 à 15 h 02 min #

    Le must pour l’estomac, le top pour l’ambiance. Rien de comparable dans la région européenne !

  4. Par AUSLOOS Claude, le 10 août 2014 à 17 h 27 min #

    Fin juillet, nous nous y sommes rendus en famille, avec nos petits-enfants (âgés respectivement de neuf ans et de sept ans). Nous n’avons rencontré aucune difficulté pour stationner nos véhicules dans le quartier. C’était notre première expérience à la « Centrale des viandes » qui est un restaurant des environs de Liège.

    Disons d’emblée, et ce n’est pas une critique, que cet établissement se classe plutôt dans la catégorie des brasseries. Je sais que c’est une appréciation très subjective mais, pour moi, tout y contribue. La salle, qui se trouve à l’étage, est apparemment un ancien local industriel et on y accède par un escalier étroit. L’accueil est bon enfant, le cadre est sans chichis et le service à table est simplifié. Les plats et les vins sont présentés « à l’ardoise », rappelant ainsi l’atmosphère des bistrots. Et pour convaincre les convives qui n’auraient toujours pas compris le style de la Maison, quelques photos du film « La traversée de Paris » et une plaque émaillée mentionnant la « Rue Poliveau » sont placées en évidence : « Monsieur Jambier, quarante-cinq rue Poliveau, ce sera mille francs… ». Bref, il ne manquait plus que quelques chevillards accoudés au comptoir pour planter complètement le décor.
    La carte est principalement orientée vers des viandes de première catégorie de belle origine (charolaise, limousine, blonde d’Aquitaine…), ce qui, quand elles sont bien choisies, reste une bonne stratégie pour la tendreté des morceaux, la rapidité des cuissons et le personnel en cuisine. Malgré tout, on pourrait regretter qu’elle ne soit pas complétée par un « plat du jour » ou une autre formule « style bistrot ».
    A table, un serveur très avenant nous a orienté vers de belles entrecôtes pour les grands et des « boulets à la liégeoise » pour les petits. Les pièces nous ont été présentées avant leur cuisson. Elles étaient légèrement oxydées, ce qui est un gage de qualité pour le bœuf. Les accompagnements, faits maison soulignons-le, étaient plus ordinaires : frites, pommes de terre au four, sauces de circonstance, chicons braisés et salades. Des croquettes pouvaient également accompagner les plats. Le service a été très rapide. Nos assiettes ont été remplacées par des poêles en fonte très chaudes, puis le plat avec la viande a été déposé au centre de la table. Sa dégustation n’appelle aucune critique car elle avait l’odeur, le goût, la texture et la jutosité de la bonne viande. En prime, le degré de cuisson avait été respecté. Pendant le repas, à plusieurs reprises, le patron et le serveur nous ont demandé si tout se passait bien, s’il fallait compléter les plats et si nous désirions un morceau de viande en plus.
    Pour être complet, si mes souvenirs sont exacts, le prix d’une entrecôte avec son accompagnement s’élevait à vingt-deux euros. Pour nous, le tout a coûté un peu plus de deux cents euros pour quatre adultes et deux enfants avec la bouteille de chardonnay en apéritif, la bouteille de saumur-champigny pour le repas, la grande bouteille d’eau pétillante, les limonades, l’assiette de fromages, les desserts, les cafés et les pousse-café offerts par la Maison. A mon sens, l’addition n’était pas exagérée.

    A mon avis, si vous aimez la bonne viande, ce restaurant est incontournable.

Donner votre avis


(* champs obligatoire)